Planète hurlante (Screamers)

La science-fiction en écran large

Votre avis sur ce film

*
1
50%
**
1
50%
***
0
Aucun vote
****
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 2

Planète hurlante (Screamers)

Messagepar neocobalt » Dimanche 16 Avril 2006, 18h29

Planète hurlante (1996)

Titre original :
Screamers

Réalisé par Christian DUGUAY
Scénario de Dan O’BANNON & Miguel TEJADA-FLORES

Avec :
Peter WELLER
Roy DUPUIS
Jennifer RUBIN
Andy LAUER
Ron WHITE

Ce film à budget plus que modeste est basé sur la nouvelle « SECOND VARIETY » de Philip K. Dick.
Il commence par une introduction en texte et voix narrative dont je me suis permis de réviser la traduction en français, suivie de la V.O. :

L’an 2078.
Une colonie minière sur la planète Sirius 6B.
Depuis 50 ans, le Nouveau Bloc Economique, le NBE, régit toutes les mines des systèmes solaires connus.
Il y a 20 ans, sur Sirius 6B, le NBE découvre la solution à la crise énergétique. Le bérynium.
Mais on s’aperçoit que le bérynium est radioactif et polluant.
« L’Alliance », une fédération de mineurs et chercheurs, demande l’arrêt de l’exploitation.
En réponse, le NBE déclare la guerre totale.
Ce conflit entraîne une nouvelle guerre froide sur la Terre, mais pour l’instant, seul Sirius 6B est touché.
Les frappes nucléaires du NBE ont dévasté cette belle planète et décimé sa population civile.
Des milliers d’autres sont morts irradiés par le bérynium.
Après 10 ans de guerre, les survivants de Sirius 6B vont affronter une nouvelle menace défiant toute imagination…

( V.O. : )

The year 2078.
A mining colony on planet Sirius 6B.
For the last fifty years, The New Economic Block - The « N.E.B. » corporation - has controlled mining operations throughout the known solar systems.
Twenty years ago, on Sirius 6B, the N.E.B. discovered the solution to the world’s energy crisis. Berynium.
But they soon learned that mining Berynium unleashed lethal doses of radiation and pollution.
« The Alliance », a federation of mine workers and scientists, demanded the immediate end of mining operations.
The N.E.B.’s response was to declare all out war.
The conflict between the Alliance and the N.E.B. has fuelded a new cold war on Earth.
But so far, the fighting has been confined to Sirius 6B.
Massive N.E.B. nuclear bombing raids have decimated the civilian population, and devasted this once beautiful planet.
Thousand more have been killed by clouds of deadly berynium radiation.
Now, in the 10th year of the war, the survivors on Sirius 6B are faced with a new threat, beyond imagination…

« Planète hurlante » se distingue de bien des films de science-fiction, non seulement par son budget réduit qui explique vraisemblablement sa simplicité, loin des hautes marches des blockbusters (aux coûteux effets spéciaux), et en fait une bonne série B plutôt conventionnelle. Car ce film est connu et apprécié par nombre amateurs de cinéma et de SF. Et il n’est d’ailleurs pas sans atouts : adapté de la nouvelle de Philip K. Dick « Second variety », il accueille dans le rôle principal Peter WELLER, et repose sur un scénario co-écrit par Dan O’BANNON, également scénariste de « Total Recall » (adaptation d’une autre nouvelle de Philip K. Dick).
Son dépouillement en terme d’effets spéciaux en fait sa force et lui donne une touche de réalisme très particulière, car l’action se déroule pour l’essentiel en décors naturels (une ancienne carrière désaffectée si j’ai pris bonne note), et l’on a presque la sensation, si l’on s’y attarde, de s’immerger dans cet environnement hostile, terre enneigée et désolée, abandonnée comme ses soldats par le reste du monde. L’hostilité de ces lieux ne provient pas seulement des retombées radioactives de la guerre, car « Planète hurlante » (« Screamers ») nous informe que ces Hurleurs… hurlent. Leur cri, genre de rugissement strident, annonce toujours une attaque de ces armes automatiques qui ont commencé et poursuivent inéluctablement leur propre évolution.
Ce point de départ nous ramène à un thème de prédilection de Philip K. Dick : son questionnement sur la réalité de l’être humain - qui est humain ? qu’est-ce qui ne l’est pas ?
Dernière édition par neocobalt le Vendredi 13 Avril 2007, 07h08, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
neocobalt
Webmaster
Webmaster
 
Messages: 4319
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h29
Localisation: Paris

Messagepar neocobalt » Samedi 13 Janvier 2007, 07h56

Vous trouverez les prochaines & non exhaustives dates de diffusion de Planète Hurlante à la télé au lien suivant :
http://www.cobaltodyssee.fr/phpBB2/viewtopic.php?p=1893#1893
Avatar de l’utilisateur
neocobalt
Webmaster
Webmaster
 
Messages: 4319
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h29
Localisation: Paris

Messagepar AmericanBadAss » Lundi 15 Janvier 2007, 20h07

Je sais que ce film a connu beaucoup de critiques quant à sa réalisation et à son budget modeste, mais moi je trouve qu'il s'en tire très honorablement. Les créature sont plutôt faites, l'intrigue est vivante et l casting assez sympa.
AmericanBadAss
Membre 50
Membre 50
 
Messages: 72
Inscription: Mardi 14 Mars 2006, 21h26

Messagepar erwelyn » Lundi 23 Avril 2007, 06h53

Et bien moi, je dirai q je me suis faite avoir pas qq critiques un peu trop enjoleuses. Je me suis acheté le dvd (chose très rare qd je ne connais pas déjà l'oeuvre) et je l'ai visionné hier.
Certes les créatures sont sympas, il y a qq beaux décors et une ou deux scènes un peu angoissantes. C'est clair qu'avec un petit budget, la réa apparaît excellente mais franchement, tout est quasi prévisible, les acteurs ne sont qd même pas extraordinaires. Je vais me retourner vers la nouvelle de Philip K. Dick dont on a tiré de bien meilleures adaptations de ses oeuvres.
Image Image Image
Avatar de l’utilisateur
erwelyn
Administratrice martienne
Administratrice martienne
 
Messages: 1266
Inscription: Jeudi 03 Août 2006, 14h23
Localisation: CALVISSON (Gard)


Retourner vers Science-Fiction

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité