Battlestar Galactica (2004-2009)

"to boldly go where no one has gone before"

Battlestar Galactica (2004-2009)

Messagepar john.koenig » Samedi 11 Mars 2006, 23h10

Bon, après en avoir parlé dans les news (cf ici), il serait peut être temps de parler plus avant de cette nouvelle mouture de Battlestar Galactica ! Vous ne pensez pas les gars ? Je m’adresse à Yabaar et Neocobalt qui ont vu la série… Les chanceux :lol: ! Moi j’en suis qu’à la moitié de la saison 1 (et encore grâce à un dvd Anglais sous titré en Anglais acheté chez nos amis Anglais :shock: ).

Bon, faut vous mouillez les gars ! Votre avis ?

Les avis des autres membres sont bien sur les bienvenues !
On m'appelle aussi "The.feud"
Retrouvez moi sur ma page facebook
Suivez mon fil twitter @jeanluckoenig
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
john.koenig
Administrateur - Maître des séries
Administrateur - Maître des séries
 
Messages: 3418
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h46
Localisation: Alpha Moonbase relayée via Toulouse

Messagepar neocobalt » Dimanche 12 Mars 2006, 12h45

Cher John, il est temps en effet de parler de Battlestar Galactica nouvelle version, non seulement série de qualité exceptionnelle (pas moins), mais surtout pour que chacun puisse s’organiser pour en suivre les épisodes sans tarder, car tout le monde n’a pas le budget pour investir dans le support DVD étranger avant la sortie nationale ni la chaîne Sci-Fi dans son bouquet TV.

Comme nous avons déjà commencé à en discuter dans les news ( http://www.cobaltodyssee.fr/phpBB2/viewtopic.php?t=18 ), la série vaut vraiment le détour, et le mot ne convient pas d’ailleurs : il ne s’agit pas exactement d’un détour mais d’un cadeau à s’offrir à soi-même ; derrière cette série, une équipe de passionnés et de professionnels qui ont placé la barre très haute, et personnellement je me reconnais dans cet état d’esprit et l’exigence intellectuelle entourant le souffle de la série originale de 1978, la passion de la science-fiction, les qualités artistiques et scénaristiques des auteurs et des participants à ce projet qui rendent justice aux personnes qui ont gardé et porté leur « foi » durant des années sans fléchir : Richard Hatch, s’il ne fallait citer qu’un nom.

Ron Moore est le grand manitou du projet, vraisemblablement auteur de talent, manager robuste, et visionnaire à sa façon. Richard Hatch (Apollo) est resté présent dans le cœur des fans de BSG 1978 et, si son rôle dans le retour de la série à l’écran dans une nouvelle enveloppe n’est pas évident, il n’en demeure pas moins la conviction qu’il s’inscrit dans son continuum.
Ensuite, les personnages : à découvrir absolument ; et je ne m’aventurerai pas à les présenter à leur place ou hors du contexte de la série, mais ils sont tous très pro et formidables, se donnant à fond. A noter l’investissement formidable de l’actrice tenant le rôle du Lieutenant Kara "Starbuck" Thrace (Katee Sackhoff). Et puis, un très grand merci à mr. Moore pour avoir réuni Edward James Olmos (Commandant Adama) et Mary McDonnell (Présidente Laura Roslin) que toute une génération de spectateurs apprécie pour leur participation à des œuvres inoubliables ; citons au passage : Blade Runner, Wolfen, (sans oublier Miami Vice, petite parenthèse à l'attention des sériesmaniacs), Danse avec les loups.

La série a posé quelques points de repère et ressorts efficaces : la guerre et son Battlestar, le Galactica, le régime militaire avec tout ce que cela implique : la loyauté, l’insubordination, la mutinerie, la fièvre du pouvoir, l’abnégation, les bavures. Une civilisation reconstruite, dans cette situation particulière des survivants à bord de la flotte guidée par le Galactica. Cela ne va pas sans aborder la démocratie (en revisitant au passage une dimension mystique finement recentrée sur l’humanisme de la spiritualité), d’une présidence tenue pour le moment par Laura Roslin (Mary McDonnell), des luttes de pouvoir, avec le poids des conséquences qu’entraînent inévitablement les décisions, voire les choix de chacun, implacablement.
Car, il y a encore un autre acteur dans cette histoire : la civilisation Cylon… implacable, et elle a un « plan ». Tricia Helfer (Numéro Six) est fantastique de simplicité et d’une présence exceptionnelle ; James Callis (Docteur Gaius Baltar) à la fois veinard et esclave (je plaisante).

Aussi, je m’arrête là chers internautes, je ne voudrais pas que vous ne voyiez la série qu’à travers mon regard. A voir absolument par vous-même. Sur ce point, je suis sûr que vous ne regretterez pas.
Dernière édition par neocobalt le Dimanche 21 Octobre 2007, 13h44, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
neocobalt
Webmaster
Webmaster
 
Messages: 4327
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h29
Localisation: Paris

Messagepar neocobalt » Dimanche 21 Mai 2006, 22h58

Comme l'a annoncé John Koenig dans une news ( http://www.cobaltodyssee.fr/phpBB2/view ... ?p=835#835 ), James Callis (Dr. Gaius Baltar) et Katee Sackhoff (Cpt. Kara Thrace "Starbuck") de Battlestar Galactica se sont vus récompensés au 32ème Saturn Awards. Je n'avais pas exagéré dans mon post précédent sur le travail des acteurs ; ils sont tous formidables.
Car la force de la série, et tout particulièrement de sa deuxième saison dont la diffusion vient de reprendre ce soir sur Sci Fi France après un exaltant suspens ( http://www.cobaltodyssee.fr/phpBB2/view ... ?p=849#849 ), réside au coeur des personnages (portés par les précités J. Callis et K. Sackhoff notamment) et de l'entrecroisement de ce qu'il leur arrive. Il y en a un qui part à gauche, un autre à droite, laissant une fracking situation au milieu, puis les scénaristes les font revenir à point nommé pour nous surprendre et régler la fameuse fracking situation, avant de nous mener à nouveau par le bout du nez jusqu'au rebondissement suivant - naturellement je simplifie et réduis les mécanismes narratifs en jeu d'une façon qui ne saurait les refléter convenablement ; rien ne vaut l'original et de voir soi-même cette seconde saison et la série toute entière jusqu'ici.
Il faut bien savoir que tout peut basculer en moins de 3 minutes dans cette histoire, et parfois même avant la fin du prologue, l'intro en musique de l'épisode et les 40 minutes suivantes qui apportent à leur tour leur lot de surprises et de suspens. Cela pourrait bien ne jamais finir, comme en témoigne la perspective de nombreuses autres saisons à venir et les spin-off. Mais revenons-en à la reprise de cette deuxième saison.
Nous en étions restés à l'épisode 2.10 "Pegasus", le Pegasus commandé par l'amiral Cain poussant le Galactica dans ses ultimes retranchements : les vipers des deux vaisseaux sont lancés, une guerre fraticide les opposant étant sur le point d'éclater...
La suite a été diffusée ce soir (je l'ai suivie en VO sous-titrée), une rediffusion étant en cours alors que j'écris ces lignes entre deux dialogues, casque sur les oreilles à l'écoute de la VF cette fois-ci. Je reste donc en contact avec cette reprise de la deuxième saison tout en donnant mes premières impressions.
Un document de 20 minutes « Inside Battlestar Galactica, les coulisses », suivi de "Opération survie" parties 1 et 2 (épisodes 11 & 12). Un bon programme pour un dimanche soir.
La fin de la 1ère partie met les personnages principaux dans des situations plus que difficiles et délicates, "un cauchemar de première" dit Starbuck à Apollo au début de l'épisode suivant. La seconde partie se termine par une scène émouvante et surprenante, touchante et vraiment très juste...
La suite dimanche prochain, 20h50, sur le câble.
Dernière édition par neocobalt le Samedi 15 Décembre 2007, 21h03, édité 3 fois.
Avatar de l’utilisateur
neocobalt
Webmaster
Webmaster
 
Messages: 4327
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h29
Localisation: Paris

Messagepar neocobalt » Dimanche 28 Mai 2006, 21h49

Soirée Battlestar Galactica, saison 2, épisodes 13 & 14 ("Révélation" & "Marché noir"). Une fois n'est pas coutume, la série fait montre de beaucoup d'imagination et d'audace de par la richesse narrative contenue dans ses fondations : la survie de l'humanité, les cylons, les enjeux politiques comme militaires, la dimension sociétale de cette situation de fuite et d'exode.
L'épisode 13 nous offre LE rebondissement que l'on attendait depuis le 1er épisode de la mini série de 2003 :
Spoiler - L'auteur du message a écrit:un indice, Laura Roslin (Mary McDonnell) apprenant qu'elle a un cancer incurable.

L'épisode 14, au titre plus que révélateur, pousse le sujet du "marché noir" au-delà des attentes du spectateur, rien de particulièrement passionnant, ce qui n'en fait pas pour autant un épisode plus faible que les autres. Un épisode plutôt sombre et qui témoigne, non pour la première fois, d'une approche narrative ne se cantonnant jamais dans le manichéisme, le bon et le méchant, tout blanc ou tout noir.
On sent que la série consolide ses acquis et s'annonce prête à explorer de nouveaux horizons. La suite de cette deuxième saison s'annonce prometteuse. On ne s'ennuie jamais.
Avatar de l’utilisateur
neocobalt
Webmaster
Webmaster
 
Messages: 4327
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h29
Localisation: Paris

Messagepar neocobalt » Dimanche 04 Juin 2006, 23h58

Battlestar Galactica, épisodes 2.15 "Double Affrontement" & 2.16 "La Vengeance". En droite ligne de l'épisode 2.12 "Opération survie" 2nde partie dans lequel le capitaine Lee "Apollo" Adama peine à garder la tête hors de l'eau, ces deux épisodes sans concession mettent à l'épreuve très durement le lieutenant Kara "Starbuck" Thrace dans le 1er puis Billy Keikeya, le précieux assistant de la présidente Laura Roslin, dans le second. Comment s'accrocher à la vie quand on a laissé quelqu'un derrière soi ou que l'on se sent rejeté ?

Le "double affrontement" revisite le Baron rouge, un chasseur Cylon - le "cyclope" - face à sa propre finitude, mû par "une conscience limitée et un fort instinct de survie". Face à lui, sa proie ou sa mort, une Starbuck qui perd pied. Le duel mènera-t-il à la victoire ou bien à une mort libératrice ?

"La Vengeance" explore le péril du terrorisme, une prise d'otage interne, motivée par un désir de vengeance comme l'annonce le titre. Au-delà du doute, Adama et la présidente doivent préserver toute l'autorité du Galactica. La négociation avec les preneurs d'otages est donc exclue. Et Billy va être confronté aux limites de ses compétences, de son courage et de ses sentiments pour Dualla. Kara quand à elle n'est pas épargnée et encaisse une fois encore un terrible coup. Un personnage dont la vie a toujours été une succession de blessures ; difficile d'en guérir ; blessures dont est faite toute existence.

Les personnages sont toujours aussi attachants. A noter que le duo Baltar / numéro six est absent de ces deux épisodes. Quant aux scènes d'action et de combats spatiaux, elles sont toujours aussi saisissantes, de qualité exceptionnelle. Une grande avancée, même sur "le petit écran". Ce n'est plus une claque, mais tout bonnement un uppercut.

Série à voir et/ou se procurer dès que possible. Impossible de ne pas en être accro. Note maximale.
Avatar de l’utilisateur
neocobalt
Webmaster
Webmaster
 
Messages: 4327
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h29
Localisation: Paris

Messagepar neocobalt » Mardi 13 Juin 2006, 02h12

Dimanche dernier, deux épisodes charnières de notre Battlestar Galactica hebdomadaire nous ont transportés de la flotte menée par le Galactica, pour le premier - 2.17 "Une main de fer" -, jusqu'à une Caprica investie par la civilisation Cylon, pour le second - 2.18 "Téléchargement" -.
Deux épisodes pivots sans pour autant être du même calibre ni du même point de vue, reliés par un arc narratif sur le sujet de l'avortement développé en parallèle dans ces deux épisodes.

L'épisode 2.17 "Une main de fer" nous montre, à l'occasion de la disparition de deux Raptors, toute la démesure de la guerre et de l'arme nucléaire. Les effets spéciaux me paraissent toujours d'aussi grande qualité, du moins très bons et convaincants.
Les conséquences de l'incident, mais également celles d'une intrigue parallèle sur un sujet éternel et épineux, celui de l'avortement, vont conduire à quelques remaniements dans l'échelle du commandement :
Spoiler - L'auteur du message a écrit:cela concerne Apollo et Starbuck dans le registre militaire, et de solides perspectives (plus que confirmées par des spoilers officiels et par l'avance outre-atlantique de la diffusion de la série) pour Gaius Baltar dans sa quête de la présidence, en concurrence avec la présidente en fonction Laura Roslin amenée inéluctablement à promulguer une loi sur l'avortement qui ne peut que la mettre en grande difficulté sur le plan politique.


L'épisode 2.18 "Téléchargement" apporte des réponses à deux questions que l'on pouvait se poser dès les débuts de la série et plus fortement depuis la première moitié de cette deuxième saison :
Spoiler - L'auteur du message a écrit:le sort de Numéro six lors de l'attaque nucléaire Cylon sur les colonies humaines et en l'occurrence sur celle de Caprica, sans oublier celui de Sharon Valerii, tout cela précédemment mis en place dans les épisodes 2.11 & 2.12 "Opération survie".

Sur Caprica, les Cylons font l'éloge de leurs deux héros et les encensent pour le rôle qu'ils ont joué dans leurs plans d'extinction de l'espèce humaine. Au travers de cette situation sous le point de vue des Cylons, on prend du recul au regard de cette civilisation qui se cherche, et l'expérience en est d'autant plus intéressante si l'on considère la tournure que va prendre cette deuxième saison dans ses derniers épisodes concernant les enjeux des prochaines élections présidentielles.
L'arc narratif sur l'avortement clôt l'épisode avec une chute efficace dans le ton souvent dur qui impreigne cette série.

Je crois bien qu'il m'est de plus en plus difficile de ne pas trop dévoiler la série, d'une part du fait de l'avance de sa diffusion outre-atlantique, et sous la pression qu'exercent d'autre part l'envolée des News (de l'actualité des séries) sur la Toile sans oublier les fiches des séries et de leurs épisodes dont les résumés coupent net la surprise à la lecture des synospis, pour ceux d'entre nous qui ont bien plus que quelques épisodes de retard, voire un peu plus d'une saison. La faute en reviendrait, s'il fallait porter un jugement, à l'exclusivité de la diffusion sur le câble. Peut-être qu'une relative faible audience pourrait changer la donne et rouvrir la porte, du moins une petite fenêtre, à la série sur une chaîne "hertzienne". Espérons que les dieux de Kobol entendront cet appel.
Dernière édition par neocobalt le Mardi 20 Juin 2006, 09h35, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
neocobalt
Webmaster
Webmaster
 
Messages: 4327
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h29
Localisation: Paris

Messagepar neocobalt » Lundi 19 Juin 2006, 23h33

Les deux épisodes 2.19 & 2.20 "Posez votre fardeau", parties 1 & 2, ont marqué ce dimanche soir la fin de la saison 2 de Battlestar Galactica.

Comme le titre l'indique, "posez votre fardeau", la flotte menée par le Galactica va rencontrer sur son chemin une opportunité de répit : à l'occasion d'une opération de sauvetage à destination de Caprica menée par Kara "Starbuck" Thrace, et suite à une erreur de saut, un raptor découvre une planète isolée qui pourrait offrir refuge au peuple en exode. Tout recommencer là-bas sur cette planète ignorée des Cylons va devenir le cheval de bataille de Gaius Baltar dans sa compétition à la présidentielle face à Laura Roslin.

Du côté de la distribution, ce double épisode nous offre la présence de Dean Stockwell dans le rôle d'un personnage, frère Cavil, non dénué de subtilité. Du côté de l'histoire, on explore de nouvelles possibilités, notamment par les nuances d'une parabole sur la religion dans le discours de Cavil. Et elle s'inscrit dans la droite ligne de l'évolution de la civilisation Cylon clairement posée dans l'épisode 2.18, "Téléchargement" ("Downloaded"), par l'influence et les actes de Numéro 6 et Numéro 8 ; les choix se valent car le peuple des humains a besoin d'être guidé par l'espoir et non par la peur, celui des Cylons expérimentant sa capacité de remise en question. Des deux côtés, humain et Cylon, chacun sait qu'il ne peut échapper au mauvais choix, agissant à contre-coeur pour certains, trahissant leurs plus chers principes pour d'autres, ou cédant à une corruption qui ne pourra que ronger coeur et âme. En guise de rédemption ou de perdition, poser son fardeau prend tout son sens. Mais cela pourra-t-il durer, et pour combien de temps ?

En cette fin de deuxième saison, alors que les ficelles et le formatage des arcs narratifs commençaient à devenir familiers, la série, dense et riche en rebondissements, va au-delà de nos attentes et se remet en question en dépassant les relations entre les personnages, les instances sociétales, militaires et politiques, sans oublier les Cylons ; tout est replacé dans un nouveau contexte. L'histoire se répètera-t-elle ? Le peuple humain n'a jamais été autant vulnérable depuis l'attaque Cylon contre les douze colonies et sa fuite. Il se remet en cause (peut-être par faiblesse) comme le fait le peuple Cylon. Les auteurs de la série font de même de leur oeuvre en posant les prémisses qui permettront d'explorer de nouveaux thèmes inhérents à l'exode, la guerre et l'occupation. Quelles surprises nous réserve ce cocktail ? Toute une saison sera-t-elle consacrée à cette nouvelle situation ou bien un arc narratif de quelques épisodes, avec de nouvelles révélations, et un suspens en plein milieu comme ce fut le cas pour cette saison 2 dont la diffusion vient de s'achever sur Sci Fi France ?
Les réponses nous seront apportées dans la saison 3 d'ici quelques semaines...
Avatar de l’utilisateur
neocobalt
Webmaster
Webmaster
 
Messages: 4327
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h29
Localisation: Paris

Messagepar john.koenig » Mercredi 18 Octobre 2006, 18h23

Ca y est la série est revenue aux Etats-Unis et selon les premier échos, le début de cette saison 3 serait trés "éprouvants".
J'attend cela avec impatience, pas vrai neo ? :wink:
On m'appelle aussi "The.feud"
Retrouvez moi sur ma page facebook
Suivez mon fil twitter @jeanluckoenig
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
john.koenig
Administrateur - Maître des séries
Administrateur - Maître des séries
 
Messages: 3418
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h46
Localisation: Alpha Moonbase relayée via Toulouse

Messagepar Iris » Lundi 18 Décembre 2006, 10h18

Je viens de regarder les 6 premiers de la saison 3, et je trouve que ca commence hyper bien :)
Avatar de l’utilisateur
Iris
Membre 10
Membre 10
 
Messages: 17
Inscription: Lundi 17 Juillet 2006, 17h17

Messagepar neocobalt » Mardi 19 Décembre 2006, 07h59

Bonjour Iris,

Je suis ravi que tu aies vu les six premiers épisodes de la très attendue saison trois.
Justement... Peux-tu nous donner deux ou trois infos sur nos amis du Battlestar ? Numéro six, Sharon "Boomer" Valerii, Kara "Starbuck" Thrace, Adama père et fils, Laura Roslin, Gaius Baltar, et j'en oublie, toutes celles et ceux que nous suivons depuis plus de deux ans... J'espère que Moore ne nous les amoche pas trop ?
Avatar de l’utilisateur
neocobalt
Webmaster
Webmaster
 
Messages: 4327
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h29
Localisation: Paris

Messagepar Iris » Mardi 19 Décembre 2006, 18h38

en fait maintenant j'ai vu les 10 premiers !

Il sont tellement passionnant que je ne devoilerais rien du tout :twisted:
Avatar de l’utilisateur
Iris
Membre 10
Membre 10
 
Messages: 17
Inscription: Lundi 17 Juillet 2006, 17h17

Messagepar neocobalt » Dimanche 25 Février 2007, 13h27

Pour mémento, les épisodes de la saison 2 de Battlestar Galactica :

2.01 : Le tout pour le tout (Scattered)
2.02 : Les Centurions de Caprica (Valley of Darkness)
2.03 : Tentations du Pouvoir (Fragged)
2.04 : Résistance (Resistance)
2.05 : La Ferme (The Farm)
2.06 : En route vers Kobol (Home, Part 1/2)
2.07 : En route vers Kobol, 2ème partie (Home, Part 2/2 - The Raid)
2.08 : La Dernière Séquence (Final Cut)
2.09 : Le Vol du Phénix (Flight of the Phoenix)
2.10 : Pegasus (Pegasus)
2.11 : Opération Survie (Resurrection Ship, part 1/2)
2.12 : Opération Survie (Resurrection Ship, part 2/2)
2.13 : Révélation (Epiphanies)
2.14 : Marché Noir (Black Market)
2.15 : Double Affrontement (Scar)
2.16 : La Vengeance (Sacrifice)
2.17 : Une Main de Fer (The Captain's Hand)
2.18 : Téléchargement (Downloaded)
2.19 : Posez votre Fardeau (Lay Down Your Burdens, Part 1/2)
2.20 : Posez votre Fardeau, 2ème partie (Lay Down Your Burdens, Part 2/2)
Dernière édition par neocobalt le Dimanche 15 Avril 2007, 22h30, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
neocobalt
Webmaster
Webmaster
 
Messages: 4327
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h29
Localisation: Paris

Messagepar john.koenig » Lundi 05 Mars 2007, 17h54

Je viens enfin de finir la saison 2 ! :D
quelle claque ! Pas un seul épisode faible, une structure narrative travaillée et des personnages sans concessions, à la fois attachants et déroutant, souvent à la limite du bien et du mal !
Et que du dire du final de la saison, avec une astuce rarement utilisée (seul Alias avait fait de même, également à la fin de la saison 2).
Bref, j'attend la suite avec impatience (ce qui ne saurait tarder, ce sera en avril sur SciFi) !
Et en plus, les cylons me deviennent de plus en plus symphatiques et les humains de plus en plus égoistes !
Bref c'est "la" série SF du moment :D
On m'appelle aussi "The.feud"
Retrouvez moi sur ma page facebook
Suivez mon fil twitter @jeanluckoenig
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
john.koenig
Administrateur - Maître des séries
Administrateur - Maître des séries
 
Messages: 3418
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h46
Localisation: Alpha Moonbase relayée via Toulouse

Messagepar neocobalt » Samedi 10 Mars 2007, 14h39

L'Episode 2.09/20 : Le Vol du Phénix (Flight of the Phoenix), de Battlestar Galactica, vient d'être rediffusé une fois encore sur Sci Fi, et quel plaisir !
Ce milieu de saison 2, qui trouvera son apogée dans l'Episode 2.10/20 : Pegasus, flirte avec les limites du concept et du potentiel de la série, et l'on se rend compte alors qu'il est encore possible d'aller plus loin.
Grande réussite artistique, bonne réalisation, bonne photographie et bonne lumière ; l'équipe technique est d'un excellent niveau qui ne faiblit jamais. On ne manquera pas d'apprécier la magnifique formation en diamant de centaines de vaisseaux Cylons au plus fort de l'action de cet épisode.
Un pur régal. :D
Du côté des personnages, ils sont de plus en plus humains, surtout certains Cylons que je ne nommerai pas ici pour ne pas dévoiler leurs secrets. :wink:
Le Commandant William Adama fait preuve de beaucoup de ressources et trouve toujours une solution, tandis que son second Saul Tigh souffre et paye pour sa froideur et sa peur du commandement, borné, sous le poids de sa conscience et en conflit avec ses limites personnelles mais d'une fidélité sans faille semble-t-il pour son ami Commandant.
Le chief, officier en chef Tyrol, dont le rôle est tenu par Aaron Douglas, témoigne par ses actes, son charisme latent, sa bravoure, et un sentimentalisme assumé, du fardeau porté par tous.
La série SF du moment pour moi également. :wink:
Avatar de l’utilisateur
neocobalt
Webmaster
Webmaster
 
Messages: 4327
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h29
Localisation: Paris

Messagepar neocobalt » Dimanche 11 Mars 2007, 22h48

Ce soir, Sci Fi rediffusait deux épisodes de Battlestar Galactica post mi-saison 2 :

Episode 2.12/20 : Opération Survie (Resurrection Ship, part 2/2)
Episode 2.13/20 : Révélation (Epiphanies)

Deux épisodes très forts, au paroxysme de cette mi-saison.

S'il fallait n'en retenir qu'une chose, ce serait pour moi une réplique de l'épisode 2.12 faisant référence au discours du Commandant Adama lors de la cérémonie, avant que le Galactica soit désarmé, dans la mini-série :
"L'humain ne se demande jamais s'il mérite de survivre"... Et s'il ne le méritait pas ?
Avatar de l’utilisateur
neocobalt
Webmaster
Webmaster
 
Messages: 4327
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h29
Localisation: Paris

Suivante

Retourner vers Science-Fiction

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité