Cosmologie conforme cyclique (CCC)

Science, fiction et veille sous le ciel étoilé des motifs & thématiques de l'imaginaire : des créatures de légende aux extraterrestres, voyage dans le temps...

Cosmologie conforme cyclique (CCC)

Messagepar neocobalt » Jeudi 25 Novembre 2010, 23h18

Des preuves d'un avant Big Bang dans le rayonnement fossile ?

"Si l’on en croit le grand mathématicien et physicien Roger Penrose, ainsi que l’astrophysicien et cosmologiste Vahe G. Gurzadyan, les données de WMap concernant le rayonnement fossile contiennent des traces d’un avant Big Bang, prédites par un modèle cosmologique cyclique."
Un article de Futura-Sciences dont voici exceptionnellement quelques extraits.

"[Le mathématicien et physicien Roger Penrose est] célèbre pour un [...] théorème de singularité, en cosmologie relativiste [...], démontré en collaboration avec Stephen Hawking [...] [qui] montre que si l’on reste dans le cadre classique des équations décrivant la géométrie de l’espace-temps, une singularité cosmologique initiale devait bel et bien être présente au début de l’histoire de notre univers observable. Cette singularité représente un véritable début pour l’espace et le temps et rend donc vide de sens l’idée d’un avant Big Bang dans le cadre des lois de la physique classique.
[...] Penrose [...] a toujours trouvé fallacieuses les solutions apportées par la théorie de l’inflation, en partie parce qu’elle ne résolvait pas le problème de l’état initial très particulier de l’univers en liaison avec le second principe de la thermodynamique.
[...] Tolman s’était intéressé pendant les années 1930 au modèle d’univers de Friedmann dans lequel un univers clos passait de façon cyclique par des phases de contraction et d’expansion, et ce de toute éternité, sans commencement ni fin.
[...] D’après les calculs de Tolman, chaque début d’un nouveau cycle de l’univers devait pourtant s’accompagner d’un accroissement de l’entropie de la matière et du rayonnement qu’il contenait. Or, l’entropie de notre univers étant finie et finalement assez faible, cela cadrait mal avec la notion de cycles éternels.
[...] notre univers est en expansion accélérée du fait de son contenu en énergie noire. Il semble que sa géométrie soit très proche d’être plate, c'est-à-dire que nous n'arrivons pas à définir si nous sommes dans un univers clos fini ou dans un univers déjà de taille infinie mais en expansion. [...], si l’énergie noire est bien décrite par une constante cosmologique ou un champ de quintessence la rendant toujours répulsive, notre univers continuera son expansion accélérée pour l’éternité.
Il ne semble donc pas y avoir de possibilité pour un univers cyclique [...] L'univers n'aurait qu'une seule vie.
[...] Roger Penrose rejette cette idée depuis quelques années. [...] il a développé un nouveau modèle cosmologique [...].
[...] la cosmologie conforme cyclique [...] [en passant par] la sphère de Riemann et la notion de transformation conforme.
[...] au lieu d’utiliser les transformations conformes comme une simple astuce mathématique, il propose que l’équivalence mathématique connectant un état d’expansion infini de l’univers avec un état primordial singulier soit en fait physiquement réalisable.
[...] dans un futur lointain (pas nécessairement infini) de l’univers [...] la géométrie de l’espace-temps de l’univers ne se « souviendrait » plus du temps qui s’écoule et seul compterait [...] la structure conforme de l’espace-temps.
[...] Il serait alors possible de connecter l’espace-temps final infini avec celui d’une phase initiale d’expansion (pas nécessairement fini) et ceci sans avoir de problèmes liés à la singularité cosmologique initiale [...]
Notre univers serait donc cyclique, renaissant sans cesse pour une nouvelle aventure après une période que Penrose appelle un éon (aeon en anglais). [...]
[...] la théorie de Penrose conduit à une prédiction qui vient peut-être d’être confirmée par les analyses faites avec l’astrophysicien et cosmologiste [...] Vahe G. Gurzadyan.
[...] [Des] ondes gravitationnelles en route vers l’infini deviendraient des ondes divergentes dans l’univers débutant un second éon après sa phase de transition conforme. Ces ondes divergentes modifieraient la densité de particule dans le plasma primordial d’un après Big Bang d’une façon incompatible avec l’inflation [...].
Les deux physiciens ont donc cherché des anomalies dans les fluctuations de températures du fond de rayonnement diffus enregistrées par WMap, anomalies se présentant sous la forme de cercles bien particuliers [...]
"

Source : Futura-Sciences

"Une vidéo montrant la transformation stéréographique entre le plan et la sphère de Riemann avec l'image du mathématicien Riemann. Dans cette projection conforme, seuls les angles sont conservés, non les distances. © American Mathematical Society/Etienne Ghys/Jos Leys, YouTube"
Avatar de l’utilisateur
neocobalt
Webmaster
Webmaster
 
Messages: 4319
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h29
Localisation: Paris

Messagepar Aède » Mercredi 08 Décembre 2010, 18h23

Merci pour cet article :)
Image
Avatar de l’utilisateur
Aède
Membre 250
Membre 250
 
Messages: 440
Inscription: Vendredi 23 Novembre 2007, 22h46
Localisation: la cité phocéenne


Retourner vers SF, Thema, Veille

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités